Accueil / Ville nature / Développer les espaces verts

envoyerimprimer

Développer les espaces verts

Tremblay entend développer son patrimoine naturel. Depuis fin 2010, la ville a lancé deux expertises différentes. Elles recensent la totalité des arbres et des bois de la commune. Ces expertises permettent d’établir d’une part un diagnostic très précis et d’autre part un plan de gestion pour chaque type d’essences.

Forêts ou espaces boisés, les arbres sont présents dans tous les quartiers de Tremblay.
Forêts ou espaces boisés, les arbres sont présents dans tous les quartiers de Tremblay. © Mairie de Tremblay-en-France

L’enjeu actuel est d’améliorer le patrimoine naturel de la commune. Chênes et charmes constituent la majorité des espaces forestiers, extrêmement fragilisés par la sécheresse, le tassement des sols, le réchauffement du climat, la pollution… Depuis 2005, la dégénérescence des massifs s’accélère et beaucoup d’arbres meurent de façon spontanée. La terre s’appauvrit et les insectes ont presque disparus. Le plan de gestion 2010-2020 doit donc trouver la manière d’adapter les espaces boisés à cette situation.

Un plan de gestion à 10 ans

Pour lutter contre l’appauvrissement de l’écosystème, la Tremblay mène une étude sur les sols, les espèces végétales et animales… Objectifs : définir des solutions pour préserver les bois, poumon vert de la ville, leur redonner un équilibre avec des essences diversifiées et relancer la faune intérieure. Ce plan de gestion doit s’établir sur dix ans, en tenant compte des usages et des événements climatiques récents. Les résultats de cette étude seront présentés en juin 2011.

Améliorer tous les bois

En complément du patrimoine boisé, Tremblay a expertisé les 4 000 arbres présents dans les rues, parcs et jardins… De septembre à décembre 2010, la ville a réalisé l’inventaire complet des arbres du territoire. Espèce, hauteur, largeur, état de la couronne, blessures au tronc, aux branches ou aux racines, etc. Chaque arbre a été géo-localisé par GPS et ses caractéristiques répertoriées. Ces détails vont permettent de définir l’urgence des soins à réaliser arbre par arbre, à quelles fréquences et pour quels coûts. Tremblay démarre donc une nouvelle étape : le développement du patrimoine arboré et forestier de son territoire.