Accueil / Ville monde / Patrimoine / Le château bleu

envoyerimprimer

Le Château Bleu

Le Château Bleu ou Fief des Tournelles est l’un des plus vieux domaines de la ville. Situé à l’entrée du Petit Tremblay, il articule les deux ensembles villageois du Grand et du Petit Tremblay.

Le château bleu aujourd'hui © Mairie de Tremblay-en-France

Si les fouilles archéologiques de la mission départementale ont permis de révéler une présence humaine sur son site dès l’époque mérovingienne, la disposition actuelle des lieux semble se dessiner vers le XIe siècle.

Mais c’est à la fin du XIVe siècle que l’existence du fief est attestée. Tel qu’il est constitué au XVIIe siècle, il comprend une ferme et ses terres, la demeure principale, l’Hôtel des Tournelles, les pavillons et communs et deux tourelles encadrant la belle entrée en demi-lune. Sous l’autorité de l’Abbaye de Saint-Denis jusqu’à la Révolution, il abrita d’illustres propriétaires parmi lesquels Anne Robert Jacques Turgot (contrôleur général des finances de Louis XVI de 1774 à 1776).

Bien que son successeur, un certain Roulle, ait fait démolir l’Hôtel des Tournelles, l’emprise et la structure du domaine sont restées intactes jusqu’à aujourd’hui.

Jusqu’en 1980 une ferme y est en activité. Mais c’est une propriété à l’abandon que la ville acquiert en 1992, pour y installer un centre équestre intercommunal (Parc d'équitation du Château bleu) associant les villes d’Aulnay-sous-Bois, du Blanc-Mesnil, de Sevran et de Villepinte. Elle le sauve ainsi d’un projet de complexe hôtelier de 1 000 chambres, incompatible avec le site. Cette nouvelle vocation a ainsi permis à la commune de préserver son patrimoine et de l’ouvrir au public, tout en visant un objectif culturel et social : favoriser l’initiation aux activités hippiques dans le cadre scolaire ainsi qu’une pratique à un coût abordable par tous.

L’architecte Massimiliano Fuksas a dirigé les travaux de réhabilitation ainsi que de construction des nouveaux équipements. Les travaux de restauration ont pour l’essentiel consisté à reconvertir les bâtiments existants dans le respect de leur aspect initial pour y abriter les locaux du centre. On remarquera en particulier les quatre manèges couverts. Ces élégantes structures en bois, forment un ensemble de grande qualité dont l’insertion est particulièrement réussie dans ce site privilégié. Ici, le bâti et l’élément végétal se mêlent harmonieusement, offrant de très belles vues sur le cœur du village.

Le château bleu vers 1925 © Mairie de Tremblay-en-France