Accueil / Ville au quotidien / Grandir et s'instruire / Réforme des rythmes scolaires

envoyerimprimer

Réforme des rythmes scolaires

Depuis la rentrée 2014, la ville assume la mise en place des nouveaux rythmes scolaires. Un nouvel emploi du temps qui bouleverse le quotidien des familles et l’organisation de la collectivité entière. Retour sur les différentes étapes de ce réaménagement du temps de l’école.

Enfants en classe
© Mairie de Tremblay-en-France

En janvier 2013, le gouvernement impose aux communes la réforme dite des rythmes scolaires qui s’inscrit dans le cadre du projet de refondation de l’école. L’enjeu est d’alléger la semaine scolaire en ajoutant notamment une demi-journée d’école et en réduisant dans le même temps les heures quotidiennes passées en classe. Les villes doivent alors organiser des temps d’activité périscolaire (TAP), des ateliers au contenu éducatif.

Un an avant son entrée en vigueur, la municipalité consulte les acteurs concernés. Une enquête est notamment menée auprès des familles afin de connaître leurs habitudes et leur organisation quotidienne. (Accéder aux résultats de l'enquête)

La décision est prise, qu’à partir de septembre 2014, les écoliers tremblaysiens iront en classe le mercredi matin. La ville fait également le choix de la gratuité pour ces TAP qui sont assurés par les animateurs du service enfance, du service des sports, quelques enseignants ainsi que des intervenants associatifs.

Le coût de cette réforme est évalué, pour la première année, à 1,8 million d’euros, dont 150 000 euros versés par l’Etat et 160 000 euros par la Caisse d’allocations familiales. Le reste est intégralement pris en charge par la ville.

Tout au long de cette première année, des comités de suivi composés de tous les acteurs concernés (animateurs, élus, parents, enseignants et représentants de l’éducation nationale) se sont réunis régulièrement pour faire le point sur les dysfonctionnements et les changements à apporter.

Ils se sont entendus sur une nouvelle organisation hebdomadaire, identique sur toute la ville, avec un rythme allégé et plus régulier.

Par ailleurs, la ville s'est appuyé sur cette expérience et cette nouvelle organisation pour élaborer, avec l’Éducation Nationale et tous les partenaires éducatif du territoire un projet éducatif territorial qui a été finalisé le 1er juin 2015 et dont l’ambition est de garantir une continuité éducative entre les temps scolaires et périscolaires.

Sur le même sujet

écoliers tremblaysiens

Le tempo des enfants d'abord

Après une année d’observation, la ville et ses partenaires ont décidé d’apporter des changements à l...

D’une manière générale enfants et parents ont été très satisfaits des ateliers proposés par la ville.

Des TAP de qualité mais un emploi du temps à améliorer

La ville qui a mis sur pied des comités de suivi pluridisciplinaires, tire les enseignements de ce n...

Des rythmes trop soutenus

C’est un constat unanimement formulé, la réforme des rythmes scolaires a déboussolé les élèves, en p...

Près de 90% des élèves tremblaysiens ont pris part à des TAP. Certains ateliers se sont trouvés très vite complets.

Une gestion de tous les instants

Comme prévu, la mise en oeuvre des TAP a été accompagnée de lourdes contraintes en termes de logisti...

Le comité de suivi de la réforme des rythmes scolaires

Premier bilan des nouveaux rythmes scolaires

Le comité de suivi de la réforme de rythmes scolaires vient d’établir un premier bilan… en demi-tein...

Atelier de Slam

À l'école du slam

La maîtrise de la parole et l’éloquence sont des exercices ardus. Des élèves des écoles Cotton et Mo...

Les TAP à Malraux

Malraux fait son cirque

Les Temps d’activités périscolaires constituent la grande nouveauté de cette rentrée à Tremblay. Inc...

Rentrée des classes 2014 à l'école Balzac

Personne sans TAP !

L’entrée en vigueur de la réforme des rythmes scolaires a bousculé la rentrée à Tremblay. Heureuseme...