Accueil / Ville à vivre / Se dépenser / Handball / Tremblay en finale de la coupe de France

envoyerimprimer
mis en ligne le 13 mai 2010

Tremblay en finale de la coupe de France

Au terme d’une demi-finale riche en émotions, les Tremblaysiens ont réussi l’exploit de battre Chambéry 28-27. Une victoire synonyme, de finale - une grande première pour le club - et également de qualification européenne.

Sébastien Mongin
Sébastien Mongin © Mairie de Tremblay-en-France

Après leur victoire face à Montpellier, samedi dernier, les Savoyards arrivaient en favoris à Tremblay. Le début de rencontre le laissait même confirmer. A peine 3 minutes après le coup d’envoi, ils menaient déjà 4-0. « Tactiquement, c’était plutôt bien joué, analyse Sébastien Mongin. Cela leur à fait croire que l’on était prenable. »

Mais, les Tremblaysiens ne déposent pas les armes pour autant. Emmenés par un Arnaud Bingo des grands soirs (10 réalisations), ils résistent, réduisant même un peu l’écart avant la pause (11-14).

Toujours accrocheurs après la reprise, les partenaires de Matthieu Drouhin (10 buts dont 8 jets de 7 mètres) tentent de recoller au score. Mais, en face, le bras de Gabor Csaszar ne faiblit pas. Par deux fois l’écart est de 5 buts (13-18 à la 35e et 18-23 à la 42e).

Un 3-0, permet aux partenaires de Teddy Prat de réduire quelque peu l’écart (21-23 à la 45e). Plus le score devient serré, plus la tension monte. Alors qu’il reste à peine dix minutes à jouer l’écart n’est que d’un but (24-25 à la 51e).

Les supporters, en guise de huitième homme, poussent de plus en plus leurs protégés qui égalisent à 4 minutes de la fin du match. Mais Chambéry parvient à reprendre l’avantage et mène de 2 buts à moins de 2 minutes du gong.

Dans une ambiance de folie et devant un public debout, les hommes de Stéphane Imbratta parviennent à égaliser (27-27). Il reste à peine 50 secondes à jouer et Chambéry est en attaque. Un ultime arrêt de Sébastien Mias permet à Benoît Peyrabout de récupérer la balle et de servir Arnaud Bingo. Il reste 8 secondes au chrono quand ce dernier s’échappe, dribble et marque sur le buzzer ! Pour la première fois de la rencontre Tremblay est devant et remporte la mise (28-27).

Arnaud Bingo
Arnaud Bingo © Mairie de Tremblay-en-France

Auteur d’un très grand match et du but victorieux Arnaud bingo savoure : « On s’était bien préparé. Après les deux défaites contre Chambéry en championnat, on avait vraiment à cœur de gagner ce match, surtout pour l’honneur. Personnellement, j’ai été en réussite, mais cette victoire, c’est le travail d’une équipe. »

L'entraîneur aussi apprécie cette victoire. C’est « un match à l’image de la saison, avec un début difficile (rires). On a vu toutes les valeurs de cette équipe, beaucoup de solidarité, d’entraide et de détermination. On est en train d’écrire une nouvelle page de l’histoire du club, avec cette première finale et la possibilité d’aller chercher un premier titre. Ce soir, je suis très fier de mes joueurs. »

Les Tremblaysiens peuvent se congratuler, ils iront à Coubertin.
Les Tremblaysiens peuvent se congratuler, ils iront à Coubertin. © Mairie de Tremblay-en-France

Rendez-vous est pris pour la finale, le 5 juin à 19h à Coubertin contre Montpellier.

Joueurs : Bingo (10), Drouhin (10, dont 7 pen.), Ostertag (3), Bousnina (4), Peyrabout (1), Ugolin, Zuzo, Prat, Mongin, Bouakaz, Pocuca (9 arrêts dont 1 jet de 7 mètres), Mias (4). Entr. : Imbratta.