Accueil / Ville à vivre / Se dépenser / Handball / Beau succès pour Hand2Rue

envoyerimprimer
mis en ligne le 27 février 2012

Beau succès pour Hand2Rue

8 équipes d'handballeurs novices âgés de 11 à 13 ans ont participé au premier tournoi Hand2Rue, organisé le 22 février 2012 au Palais des Sports. L’opération a rencontré l’enthousiasme des participants comme des organisateurs.

Les jeunes arbitres en formation du TFHB, sans qui le tournoi n'aurait pu avoir lieu, accompagnés par Benoît Peyrabout et Philippe Goepfert

L'équipe Play Team accompagnés par Benoît Peyrabout

L'équipe Tremblay Zoo accompagnée par Damien Waeghe

L'équipe Mikado accompagnée par Stéphane Imbratta, Mohammed Sy et Teddy Prat

L'équipe Foot2rue accompagnée par Camille Baboulaz, Iker Serano, Arnaud Bingo

L'équipe Real Madrid accompagnée par Manuel Pereira, Ibrahima Sall et Samuel Ugolin

L'équipe Tiger accompagnée par Patrick Martin et Matthieu Drouhin

L'équipe Les Intouchables accompagnée par Arnaud Bingo, Benoît Peyrabout et Patrick Martin.

L'équipe Vert-Ga City accompagnée par Sébastien Ostertag, Teddy Poulin et Manuel Pereira

« Une belle journée », c’est la formule qui revient dans toutes les bouches à l’issu du tournoi Hand2Rue organisé le 22 février. Pour la première édition de cette nouvelle compétition inter-quartiers, 8 équipes de 7 joueurs âgés de 11 à 13 ans ont concouru sur le terrain du Palais des sports. Et ils se sont pris au jeu ces jeunes Tremblaysiens !

Musique de fond, tableau d’affichage, cris et encouragements des autres équipes participantes… Il y avait une vraie tension pour cette finale entre les Intouchables, coachés par Dragan Pocuca, et les Verts-Ga-City de Samuel Ugolin et Teddy Poulin. Des « Vas-y, fait circuler ! Donne ta balle ! » fusaient du banc face aux consignes adverses : « Allez, on suit le jeu ! En défense, en défense ! » Accrochées, les deux mi-temps de 5 mn n’ont d’ailleurs pas permis de départager les finalistes qui ont dû conclure aux tirs au but. Résultat : 3 pour Vert-Ga-City contre 2 pour les Intouchables. Et une belle explosion de joie en fin de tournoi. L’euphorie des jeunes handballeurs s’est d’ailleurs poursuivie durant la remise des trophées.

« C’est une belle réussite », a conclu Patrick Martin, l’élu chargé du centre-ville, lors du discours de remise des prix. Et de féliciter « toutes les équipes et les organisateurs, les professionnels de D1 qui ont joué le rôle de parrains ainsi que les services de la ville ». L’opération portée par Benoît Peyrabout a en effet mobilisé un grand nombre de partenaires : le TFHB bien sûr, mais aussi CMIS, OST, service des sports, maisons de quartier, centres de loisirs et bénévoles. « Hand2Rue représente un budget de 1 200 euros et beaucoup d’énergies mobilisées, précise Manuel Perreira, président de la structure associative du club. Mais ça vaut le coup ! Les enfants ont passé une belle journée. On a révélé des vocations. On devrait recruter de nouveaux handballeurs. Et je sais que deux ou trois jeunes ont été repérés. » Une analyse partagée par les joueurs…

« Le bilan est très positif, commente Teddy Poulain. L’opération participe à animer la ville et les quartiers. On occupe les jeunes et on établit le contact. On fait la promotion de notre sport. C’est un bon bilan pour une première édition ! » Et Sébastien Ostertag d’ajouter : « Tous les participants ont joué le jeu. On voit que certains jeunes sont un peu durs, qu’ils ont du mal à accepter l’échec… Mais le sport les canalise et ils sont arrivés à se libérer. » Une analyse partagée par l’initiateur de l’opération Benoît Peyrabout… avec une pointe d’exigence : « C’est très bien pour une première édition. On a vu beaucoup de bonnes volontés et beaucoup d’enthousiasme chez les jeunes. Ça permet aussi de voir les imperfections pour améliorer la prochaine édition. Car maintenant il faut pérenniser ! » Bref, dès sa première édition Hand2Rue s’impose comme une belle compétition.