Accueil / Ville à vivre / Se cultiver / Tremblay en Avignon 2013 / Chapiteau Fou pour jeunes talents

mis en ligne le 12 juillet 2011

Chapiteau Fou pour jeunes talents

Le chorégraphe et danseur Hervé Sika/Compagnie Mood et le graffeur Jamal Bouhassane ont été invités à l’ombre des platanes par la compagnie avignonnaise de percussions corporelles Onstap.

Djamal Bouhassane © Mairie de Tremblay-en-France
Performance de Djamal Bouhassane © Mairie de Tremblay-en-France

« Le travail que fait la ville de Tremblay-en-France est vraiment fédérateur », c’est ainsi qu’on parle de Tremblay au Chapiteau Théâtre Fou monté par la compagnie Onstap, sur l’île de la Barthelasse, en face du Palais des Papes. Elle avait été accueillie en résidence au théâtre Louis-Aragon et avait rencontré les artistes tremblaysiens à cette occasion.

Sous les platanes, pendant que les cigales chantent, Hervé Sika (formateur au centre social Louise-Michel) présente un duo tout en noir et blanc intitulé Un rebond dans la tête, et Jamal Bouhassane participe à l’animation et à la communication du lieu en déployant son art sur des panneaux de cellophane. Jamal expose également un travail plus personnel. Tous participent depuis trois ans à cette folle aventure des arts vivants qu’est le mois de juillet à Avignon.

Chaque année un pas de plus. Cela a commencé par des performances dans la rue, puis des premières parties de soirée, et enfin une place dans le programme du Off. Ils sont en bonne voie pour faire des rencontres influentes, car sans conteste, le festival d’Avignon est le moment idéal pour élargir son réseau et se faire connaître des professionnels.

« Parader » pour faire venir le public

Hervé et Elsa "paradant" © Mairie de Tremblay-en-France
Hervé et Elsa "paradent" dans les rues d'Avignon © Mairie de Tremblay-en-France

« Les directeurs de théâtre, de centres culturels, les programmateurs… Ils seront tous présents la semaine prochaine. Chaque année je rencontre des gens. Je commence à connaître du monde » explique Jamal. Bien à l’abri de la grosse tête sous sa casquette, il garde les pieds sur terre : « Je décroche quelques petits boulots. J’étais à peine arrivé qu’on me demandait de réaliser un trompe l’œil pour un décor de théâtre, entre deux et trois heures du matin ! »

Jamal partage son temps entre le Chapiteau Théâtre Fou où il interpelle le public de passage en attendant le prochain spectacle. Sous les yeux épatés, les figures qu’il trace à coups de bombes de peinture apparaissent progressivement. L’après-midi, il accompagne les artistes dans le centre : ils paradent. Ici, « parader » fait partie du vocabulaire quotidien. On investit la rue et on crée l’événement : performances, musique, scénettes… Le but est de se faire remarquer, donner envie aux spectateurs potentiels qui fourmillent dans la cité. Une forme de publicité vivante en somme. C’est ainsi qu’on remplit les salles.

Une folie douce à partager

Hervé et Elsa en représentation © Mairie de Tremblay-en-France
Hervé et Elsa en représentation au Chapiteau Fou© Mairie de Tremblay-en-France

Ce lundi 11 juillet à 17h, sous le chapiteau climatisé, c’est la première pour Hervé et Elsa, les danseurs de la compagnie Mood. Arrivés dimanche soir, ils n’ont pas pu faire de répétition générale et si quelques éléments restent à caler, la complicité est là et le résultat est bon.

« C’est aussi dur pour ceux qui sont à la technique de s’adapter sans avoir déroulé le spectacle au moins une fois. Nous sommes tous dans ce même Chapiteau Fou ! Il y a une belle solidarité. On met nos énergies en commun, on s’entraide » s’enthousiasme Hervé. Avec Jamal, Hassan Razak et ses acolytes percussionnistes, ils préparent une surprise rythmée aux festivaliers. Ils ont invité tous les volontaires intéressés à apprendre une petite chorégraphie de percussions corporelles.

Rendez-vous sera donné sur une place de la cité, pour un effet de groupe assuré. Chacun ajoute de sa spécialité, ici la danse hip hop, là du graffiti. Une belle invitation à rejoindre la folie douce et la chaleur humaine qui règnent sur l’île de la Barthelasse.

http://www.tremblay-en-france.fr/fr/ville-a-vivre/se-cultiver/tremblay-en-avignon/chapiteau-fou-pour-jeunes-talents.html?no_cache=1