Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 30 mai 2011

Rencontre avec l’Afrique

Pour la 3e édition de Reflets d’Afrique, la Maison de quartier du Vert-Galant propose trois journées de découverte culturelle et de réflexion autour du vaste continent. Contes, rencontres, films, expositions… Du 8 au 10 juin.

Visuel Reflets d'Afrique

Reflets d’Afrique 3e du nom ? Un programme varié et ambitieux, entre découverte et éveil des consciences, adapté à tous les publics…

Le mercredi 8 juin, jour des enfants et des familles, contes et musique composent un après-midi de voyage. François Essindi d’Abakuya, artiste complet (conteur, auteur, musicien, comédien…) puise dans le folklore camerounais auquel il mêle une modernité urbaine rock n’roll.

La poésie continue en soirée avec des lectures. On retrouvera le conteur lors de la soirée de clôture qui prévoit défilés de mode, spectacle de danse, témoignages et débat. Car Reflets d’Afrique, c’est aussi l’occasion de se questionner et d’échanger avec des spécialistes et des artistes engagés.

C’est la vocation de C’est ça la France, une série de courts-métrages d’Hurel Régis Beninga sur l’arrivée de Bobéro à Paris, un Africain plein d’espoir qui va vite déchanter. Projection et discussion le mercredi en soirée.

Jeudi 9 juin à partir de 18h30, la femme africaine est à l’honneur au foyer Ambroise-Croizat. Tout juste sorti dans les salles, Ramata avec Katoucha Niane (ex-égérie d’Yves-Saint-Laurent, engagée dans un combat contre l’excision, décédée en 2008), sera projeté en présence du réalisateur Léandre-Alain Baker. On en profitera pour découvrir l’exposition « Devenir de femmes, avenir d’Afrique », déployée par l’Afaspa (Association française d’amitié et de solidarité avec les peuples d’Afrique).

Plusieurs associations tiendront un stand et présenteront leurs activités vendredi 10 juin à partir de 17h30. Place aux spectacles après un débat autour de la question « Peut-on être venu d’Afrique ou des DOM et être tout simplement français ? », animé par François Durpaire, historien de la diversité culturelle. Voilà de quoi aborder durant ces trois jours, quelques-unes des nombreuses facettes de l’Afrique.


Retour vers Actualités

Durant son atelier, la chanteuse lyrique Dalila Khatir travaille avec les élèves sur l'expression corporelle.

Ces pas pour rire

Une classe de l’école Langevin-Rosenberg a suivi un cycle de trois ans sur la danse contemporaine. E...

La tour du 2 place de la Paix

Et de trois !

Après les tours du 11 rue Yves Farge et du 3 boulevard de l’Hôtel-de-ville, celle du 2 place de la P...

Thomas Jordier, Randy Fondelot et Ken Romain, un trio tourné vers les J.O.

Objectif Rio

Thomas Jordier et Ken Romain abordent les derniers mois d’une longue préparation pour se qualifier p...

Démonstration de kobudo

Et si on essayait le Kobudo ?

Envie de sortir des tatamis battus ? Le Karaté club de Tremblay est passé maître dans l'enseignement...

Vue sur le rer b

Sur le fil poétique du rer b

Vingt-cinq ans après la parution du livre de François Maspero Les Passagers du Roissy Express, la co...

L'enfance de l'art

Depuis la rentrée 2015, la ville propose aux enseignants du primaire d’accéder à des parcours cultur...