Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 18 mai 2012

Le Vieux-Pays à l’heure du solaire

La Maison de quartier du Vieux-Pays a organisé, le 9 mai 2012, une journée de sensibilisation sur les énergies solaires et les éco-gestes. Expositions et animations ont ponctué l’événement.

Des exemples concrets d'utilisation des énergies solaires.

Des exemples concrets d'utilisation des énergies solaires. © Mairie de Tremblay-en-France

Le 9 mai dernier, la Maison de quartier du Vieux-Pays s’est transformée en temple du solaire. Enfants, préados ou seniors, les visiteurs ont participé à une journée de sensibilisation sur les énergies solaires et les éco-gestes, utiles pour épargner les ressources naturelles comme son portefeuille personnel.

Exposition et jeu de déduction sur les énergies renouvelables, démonstration de panneaux photovoltaïques, fabrication de fours thermiques, quizz sur l’écologie dans le logement… Une cinquantaine de personnes ont participé à l’événement organisé avec l’Institut d’écologie en milieu urbain (IDEMU) à l’occasion des Journées européennes du solaire. « C’est une bonne première expérience, analyse le service développement durable. Globalement, adultes et enfants étaient très contents de découvrir un concept plutôt intello de manière concrète et ludique ».

En effet, ils étaient ravis les minots des centres de loisirs Mikado et Malraux d’avoir confectionné leur propre four solaire, et de repartir avec. Un atelier éducatif pour susciter une prise de conscience dès le plus jeune âge : « C’est comprendre que le soleil produit une forme d’énergie et qu’on peut l’utiliser », commente Eve-Lise de l’IDEMU. D’autres actions ont aussi permis de toucher autrement les publics plus âgés.

Dès l’entrée de la maison de quartier, plusieurs installations montrent l’utilité de l’énergie solaire. Un panneau photovoltaïque alimente un ventilateur qui, malgré l’absence de soleil, parvient à soulever une balle en polystyrène. Un panneau thermique chauffe l’eau qui circule dans une résistance. Un four solaire parvient à réchauffer un verre d’eau placé à l’intérieur. Le tout s’accompagne d’une exposition présentant toutes les formes d’énergies renouvelables. L’occasion pour les animateurs de rappeler que l’énergie produite par le nucléaire s’accompagne de déchets radioactif et que l’essence disparaitra d’ici 40 ans. Pas le solaire !

Au demeurant, un quizz sur les éco-gestes était organisé pour les adultes. Et les préados de la maison de quartier ont quant à eux participé à « La course aux énergies ». Dans ce jeu de société, quatre équipes de préados courent d’un bout à l’autre de la salle où différentes questions – sur les énergies et les gaspillages dans la maison – sont disposées au sol. Chaque bonne réponse leur permet de découvrir des lettres de l’alphabet avec lesquelles ils doivent résoudre une anagramme.

À l’issue du parcours, chaque visiteur a pu repartir avec un guide de bonnes pratiques écologiques, une veilleuse photovoltaïque et une calculatrice fonctionnant à l’eau. « Ça fait réfléchir… commente Aline, vaillante sexagénaire du club patchwork. Je vais essayer de changer certaines habitudes. J’ai aussi découvert l’existence du point info énergie ! » L’éduction au développement durable concerne tous les âges.


Retour vers Actualités

Accès au blog Fraternité

Tremblay Fraternité 1914 – 2014

rugby

Il pousse, il pousse le rugby

Quelques saisons seulement après sa création, le rugby local évolue au plus haut niveau sportif régi...

Foot féminin

L'ascension du foot féminin

Les seniors féminines du TFC prennent leurs marques en championnat de France de deuxième division. D...

La réunion itinérante a permis d'aborder les questions relatives au cadre de vie.

Dans les pas du conseil de quartier

Cinq visites de quartier sont organisées par la municipalité depuis la fin octobre 2014 et jusqu’à l...

Consultation des locataires

Trois résidences en réhabilitation thermique

Le bailleur Osica lance un important programme de travaux sur les immeubles des 1 et 3 rue du 8 mai...

En résidence au Théâtre Aragon, la chorégraphe Ambra Senatore a proposé une performance au cinéma Tati à l’occasion du festival Terra di Cinema.

Culture commune

La tendance actuelle serait à la dépréciation de l’engagement. C’est pourquoi, les directeurs du thé...