Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 02 mai 2017

Le TFHB champion de France !

Sacrés champions de la Proligue, en costauds, trois journées avant le terme de la saison, les handballeurs tremblaysiens ont par la même occasion validé leur remontée dans l’élite. L’objectif est atteint et tout le monde est déjà tourné vers la suite !

Les Tremblaysiens sacrés champions dans leur antre du Palais des sports, dès la 23ème journée.

Les Tremblaysiens sacrés champions dans leur antre du Palais des sports, dès la 23ème journée. © Antoine Bréard - Mairie de Tremblay-en-France

L'effusion sur le terrain a été belle et pure, mais a semblé un peu contenue. Comme diffuse. Il aurait presque fallu pousser les joueurs à célébrer plus encore leur tout nouveau titre de champion de Proligue, vendredi 21 avril, quand Chartres s’est éclipsé du parquet après s’être heurté à la supériorité incontestable de son hôte (25-16).

Il faut dire que, dans un Palais des sports bondé et en feu, les joueurs avaient tout de même pu prendre la mesure de l’événement à mesure que les minutes défilaient… leurs visiteurs n’offrant pas autant de résistance qu’à l’aller (défaite 25-23). Si bien que restant sur une impressionnante série de 12 victoires de rang, on voyait mal le favori se prendre les pieds dans le tapis à ce moment précis.

Promesse tenue

« Le travail a été fait et bien fait », s’enthousiasme le charismatique demi-centre Mladen Bojinovic. « L’équipe qui a été construite l’a été pour remonter vite et on a réussi à tenir cette promesse. Surtout, ce qui est important, c’est qu’on a mis la manière tout au long de la saison. Notamment lors de ce match face à Chartres. On a montré que l’on était au-dessus de tout le monde en Proligue. Je tiens d’ailleurs à féliciter toute l’équipe car chacun a apporté sa pierre à l’édifice et j’ai ainsi pu gagner un titre que je n’avais pas (rires) ! »

De surcroit, le vieux briscard au palmarès long comme le bras, où figurent notamment 11 championnats de France ou encore une Ligue des Champions, s’est offert une belle aventure humaine où son expérience a été primordiale : « Même si j’ai été blessé pendant un moment, je pense que j’ai pu aider mes partenaires tout au long de la saison. En jouant, évidemment, avant que je ne me fasse mal, mais aussi par la suite en donnant quelques conseils et par l’exigence que j’ai pu montrer. »

Meilleure attaque, défense de fer

Dans ce registre, Samuel Honrubia ou encore Patrice Annonay auront aussi su peser, tirant vers le haut tout le collectif. Meilleure attaque de la division avec plus de 30 buts inscrits par rencontre, les Jaune et Noir ont été capables de sortir de très grosses performances offensives, notamment ces dernières semaines à Caen (23-33) et Valence (25-37) ou encore lors de la venue de Billère (37-21). Tout en proposant aussi, une défense de fer.

« On n’a pas beaucoup fauté cette saison, même quand cela a été plus difficile lorsqu’on a eu des blessés. Des joueurs ont su prendre le relai quand cela a été nécessaire comme Damir Batinovic ou encore Jordan Pitre », éclaire David Christmann, l’entraîneur maison. « Et ça n’est jamais facile quand on fait de toi le favori. Les joueurs ont assumé avec brio. Et j’ai eu l’impression qu’ils étaient derrière nous, derrière le staff pour performer. Ils ont été exigeants dans la manière de faire, la manière de gagner, l’investissement aux entrainements. Je suis vraiment satisfait de ce groupe. On a réussi à le construire au fur et à mesure. Maintenant, on sait que la Lidl Starligue est d’un autre niveau. Il va falloir affiner encore l’équipe pour essayer de faire une belle saison l’année prochaine. Le fait d’avoir retrouver la culture de la gagne avec les apports de Samy, de Duggy ou encore de Pat’, qui a été un super capitaine, peut engager une bonne dynamique pour la suite. Surtout il y a eu beaucoup de rigueur, je le redis, et c’est ce qui fait aussi la différence. Sur le match face à Chartres, on a les deux plus gros budgets et l’un va terminer vers la 5e place. On ne sait jamais ce qui peut se passer en sport. »

Pour les prochaines semaines, victoires ou défaites, le TFHB ne peut plus être rattrapé, mais l’envie d’être la meilleure équipe dans tous les secteurs reste en tête du coach. De quoi garder de la motivation et préparer au mieux la remise officielle du trophée le 19 mai au Palais des Sports pour une très belle fête populaire !

Auteur : Antoine Bréard

Retour vers Actualités

La ville consulte pour sa médecine

La municipalité vient d’engager un « diagnostic territorial de santé et d’animation du territoire »....

Benjamin Braux

"Je regarde vers le haut"

Nouvel entraîneur du TFHB, l’ex-technicien de Massy, Benjamin Braux se montre ambitieux au moment de...

Pots de miel tremblaysiens

Gagnez un pot de miel de Tremblay

Du 22 juin au 9 juillet 2017, la ville de Tremblay propose 30 pots de miel à gagner.

Classes de découvertes à Voivres

Nouvelles des classes de découverte de Madame Taguia, école élémentaire J.Ferry, du 12 au 16 juin 20...

Classes de découvertes à Epineau-les-Voves

Nouvelles des classes de découverte de Mesdames Adam, école élémentaire E.Varlin, et Bart, école élé...

Réunion sur le parc urbain

Le parc dévoile en partie son nouveau visage

Jeudi 1er juin, le hall d’accueil de l’Hôtel de ville accueillait la réunion de restitution des trav...