Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 04 janvier 2016

Le conseil citoyen est lancé

La première réunion de cette nouvelle instance s’est tenue mi-décembre à l’Espace Jean-Ferrat. Cette assemblée permettra de renforcer la participation des habitants et de les impliquer dans le développement du quartier.

Un premier rendez-vous qui a permis aux membres du conseil de se connaître.

Un premier rendez-vous qui a permis aux membres du conseil de se connaître. © Mairie de Tremblay-en-France

C’était la première séance et le rideau s’est levé... Le 16 décembre 2015, s’est tenue la première réunion du conseil citoyen à l’Espace Jean-Ferrat. Cette nouvelle instance est composée de 30 membres (avec une parité homme-femme) qui résident ou travaillent au centre-ville.

Parmi les 70 habitants volontaires, 20 d’entre eux ont été tirés au sort, les 10 derniers représentent les associations et les acteurs locaux (commerçants, parents d’élèves, etc.).

« Le plus jeune membre a 18 ans et les plus âgés sont retraités, détaille Jean-Pierre Forestier, responsable du service démocratie locale. Il y a aussi une mixité sociale qui représente bien le quartier. Ça va du magasinier, à la prof de maths ou à l’informaticien. On sent surtout que le groupe a envie de travailler ensemble. »

Les conseils citoyens dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville ont été créés par la loi de février 2014 sur la cohésion urbaine. Ils ont pour ambition d’associer plus fortement les populations les plus éloignées des débats dans l’élaboration et le suivi des contrats de ville.

Pour Tremblay, il s’agit surtout de développer localement le pouvoir d’agir des habitants, « notamment en créant un espace de propositions et d’initiatives citoyennes à partir de leurs besoins, et en faisant valoir leur connaissance et leur expérience pour redynamiser le quartier », souligne Jean-Pierre Forestier.

À l’écoute du quartier

Les membres du conseil citoyen ont prévu de se réunir régulièrement et concentreront leur réflexion sur les thèmes suivants : cohésion sociale, renouvellement urbain et cadre de vie, développement économique et emploi.

« Au sein du conseil, la parole sera libre. Pour permettre un dialogue constructif avec les partenaires institutionnels, les membres organisateurs sont indépendants et autonomes vis-àvis des élus et des acteurs liés au contrat de ville », tient à préciser Jean-Pierre Forestier. En outre, des financements du contrat de ville seront mobilisés pour soutenir les projets développés par le conseil.

Enfin, le conseil citoyen se veut ouvert. À terme, il sera élargi à un deuxième cercle de membres d’une centaine de personnes qui auront un rôle de relais actif et d’écoute auprès de l’ensemble des habitants, afin de définir chaque année des priorités d’actions.

Auteur : Pierre Grivot

Retour vers Actualités

Classes de découvertes à Mont-Saint-Sulpice

Nouvelles des classes de découverte de Madame Charron, école élémentaire Jean Moulin, du 23 au 27 ma...

Un contrat local de santé renforcé

La ville a signé le 12 mai 2016 un nouveau CLS. Il développe les actions visant à réduire les inégal...

Chalès

Classes de découvertes à Chalès

Nouvelles de la classe de découverte de Monsieur Legendre, école élémentaire Langevin-Rosenberg, du ...

Créole pop

Créole pop

Le Martiniquais E Sy Kennenga et ses musiciens insufflent un vent nouveau aux sons des Antilles. Ils...

L'avenir incertain du parc de la poudrerie

L’avenir de ce véritable poumon vert du nord-est de la Seine-Saint-Denis est menacé. Une mobilisatio...

Rencontre au gymnase Marcel-Cerdan

De nouveaux projets pour le Vert-galant

Pour dessiner l’avenir du quartier, la municipalité a convié ses habitants à une rencontre le 5 avri...