Accueil / Actualité

mis en ligne le 06 février 2012

« Il faut accepter de perdre »

De retour des championnats d’Europe avec l’équipe de France, Arnaud Bingo nous livre ses impressions.

Arnaud Bingo, lors du match France-Norvège au POPB, le 12 janvier 2012.

Arnaud Bingo, lors du match France-Norvège au POPB, le 12 janvier 2012. © Antoine Bréard

Êtes-vous déçu du résultat ?
Arnaud Bingo : Oui. On y allait pour remporter le titre et nous sommes revenus sans rien. C’est un peu dur à encaisser, mais c’est comme ça. C’est le sport, cela fait partie du jeu. Il faut accepter de perdre.

Personnellement, votre prestation était plutôt bonne.
AB : On m’a fait confiance et donné un peu de crédit. J’espère que je les ai bien utilisés. Je suis assez satisfait de ce que j’ai pu produire. Mais, collectivement on avait un jeu qui n’était pas encore au point et on avait tous un peu de mal à se trouver. Puis, c’est compliqué de tirer son épingle du jeu quand l’équipe perd.

Est-ce que l’échéance des Jeux Olympiques était dans les têtes ?
AB : Pendant la compétition, je ne pensais pas spécialement aux JO. J’étais plus concentré sur le boulot qu’il y avait à faire. Forcément à la fin tu te dis, est-ce que j’ai bien répondu aux attentes, notamment par rapport aux échéances à venir. J’espère que j’ai gagné quelques points. Après le plus gros reste à venir avec la préparation qui va arriver au mois de juin. On verra bien.

L’environnement extérieur a-t-il joué un rôle ?
AB : Depuis trois ans il y a de plus en plus de monde et de médias qui nous suivent. Il faut essayer de satisfaire un peu tout le monde. C’est compliqué. On ne peut pas faire plaisir à tous mais on essaye. De toutes façons, ce n’est pas cela qui nous a fait perdre les championnats d’Europe. Ce sont les équipes adverses qui se sont renforcées. Elles ont bien étudiées notre jeu qui n’a pas beaucoup évolué depuis un an et nous rattrapent. C’est à nous de travailler et de faire progresser notre jeu pour redevenir les meilleurs.

Qu’est-ce que cette aventure vous a apportée ?
AB : De la sérénité. Je sais le rôle que j’ai à tenir. Je sais ce qu’il faut faire sur un terrain : ne pas s’éparpiller, être concentré sur son jeu et surtout rester simple.


Retour vers Actualités

Installation du Conseil municipal

François Asensi réélu

Samedi 29 mars 2014, de nombreux Tremblaysiens se sont rassemblés à l’Hôtel de ville pour assister à...

Au coeur de l'Interzone

Interzone, c’est Serge Teyssot-Gay et Khaled Al Jaramani en duo magnifique. Rencontre avec l’ex-guit...

Tino et ses élèves préparent le grand rendez-vous annuel du Tinoschool Week.

Tino refait l'école

Deux semaines de hip hop – stages, battles et concours – pour toutes les classes d’âge : c’est la ci...

Dialoguer passe aussi par l'expression du corps

L'art de l'improvisation

Au théâtre Aragon, chaque semaine, deux artistes amènent usagers et acteurs du secteur social à appr...

Les volleyeuses ont montré un gros potentiel cette saison.

Les filles visent plus haut

Si le TAC volley rejoint le meilleur du championnat régional, il le devra à son équipe féminine en p...

À l’entraînement, la prestige cup est dans toutes les têtes.

Une équipe 2 qui se met en quatre...

La 12e Prestige cup international U11, les 26 et 27 avril 2014 au Parc des sports, sera un peu la Co...

http://www.tremblay-en-france.fr/fr/actualite/article/il-faut-accepter-de-pe.html?no_cache=1&cHash=26d76f0eb583b6d8b378e00904a32b58