Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 01 février 2017

Des collégiens bien dans leur assiette

En partenariat avec le Pôle municipal de santé, une action de sensibilisation autour de la nutrition et de l’activité physique est menée avec des classes de 5e du collège Ronsard.

Laureline Mercuri, diétécicienne, sensibilise aux enjeux d'un bon équilibre alimentaire.

Laureline Mercuri, diétécicienne, sensibilise aux enjeux d'un bon équilibre alimentaire. © Mairie de Tremblay-en-France

Mi-janvier 2017, une vingtaine d’élèves planchent sur l’équilibre alimentaire en cours de Sciences et vie de la terre (SVT), après avoir abordé la balance énergétique au cours d’une première séance. « D’après-vous, quel est l’intérêt de manger équilibré ? », questionne Laureline Mercuri, diététicienne au Pôle municipal de santé (PMS).

« Pour être en bonne santé ! », répond un élève. Durant plusieurs séances, elle intervient auprès de quelques classes de 5e du collège Ronsard et y délivre un message de prévention sur les enjeux de la nutrition et de l’activité physique. Ces interventions entrent à la fois dans le cadre du programme scolaire et celui d’un Atelier santé ville mené par le PMS.

Adopter les bons réflexes

« Un bon équilibre alimentaire, ça permet d’éviter par exemple les excès en matières grasses et les carences en vitamines D, poursuit la diététicienne. Combien de repas conseille-t-on par jour ? », interroge-t-elle.

« Trois ou quatre » répondent en choeur les élèves. « Bonne réponse. Si on ne mange pas équilibré, on risque de grignoter. Des repas trop riches nous empêchent de bien digérer. Une alimentation équilibrée permet également de perdre ou de stabiliser plus facilement son poids. On sera plus en forme et moins fatigué. Une bonne hygiène de vie, c’est par exemple prendre un bon petit déjeuner le matin, avoir un bon sommeil ou encore pratiquer une activité physique régulière. Maintenant, vous allez essayer de me citer les sept groupes d’aliments. Le calcium on le trouve dans quoi ? », demande-t-elle.

« Les produits laitiers, sont nos amis pour la vie… », chantonnent avec malice les élèves en guise de réponse. Puis, une discussion s’engage sur les bienfaits du lait. « Le lait, ça fait vraiment grandir ? » questionne un élève.

« Non pas en soi. Mais son apport participe à la solidité et à la croissance des os, précise Laureline. Le lait n’est pas indispensable. On peut le remplacer par d’autres produits laitiers. En revanche, Il est le plus adapté à la croissance du nourrisson. Après, ça ne suffit plus, c’est pourquoi on passe à la diversification alimentaire . » D’autres groupes d’aliments ?

« Je suis très étonnée que vous ne trouviez pas. Pourtant, vous en consommez beaucoup ! Ce sont les produits sucrés. » La diététicienne détaille ensuite les autres groupes d’aliments et leurs fonctions : féculents pour l'énergie (sucres lents), viande pour la réparation des fibres musculaires, les fruits et les légumes pour les vitamines et minéraux et enfin les matières grasses pour les omégas 3 et 6, indispensables à un bon équilibre alimentaire.

Être acteur de sa santé

« Les connaître, c’est bien. Mais l’important, c’est surtout la façon de les consommer au quotidien, c’est-à-dire à quelle fréquence et à quelle quantité ? Pour mettre en application vos connaissances, on va passer maintenant à un petit jeu. »

Elle distribue des fiches avec, d’un côté, des personnages et, de l’autre, des aliments. Le but : compléter les menus de chaque personnage pour une journée équilibrée. Pour pimenter l’exercice, les élèves doivent tenir compte des habitudes alimentaires de chacun : une mange vite le midi, un autre est plutôt sportif, une est en surpoids…

Une élève interpelle sa camarade : « Pourquoi m’as-tu donné tous les yaourts ! ». Un autre : « C’est quoi le taboulé ? ». Enfin, vient le temps des corrections. Deux élèves viennent présenter au tableau les repas du personnage de Julie. Une autre séance est prévue avec les collégiens autour de la composition d’un petit déjeuner équilibré. Désormais avertis, les collégiens savent ce qu'ils doivent mettre dans leur assiette...

Auteur : Pierre Grivot

Retour vers Actualités

Classes de découvertes à Piriac-sur-mer

Nouvelles des classes de découverte de Madame Pichler, école élémentaire Anatole France et de Monsie...

Atelier parc urbain

Le visage du parc urbain de demain se dessine

Le 20 mars en soirée, un des murs de la salle du conseil de la mairie était recouvert de photos d’éq...

Bus citoyen

La prévention routière en piste à Carole

Le crash test et la dés-incarcération d’une victime fictive d’un véhicule par la brigade des sapeurs...

Edition 2016 de la Tinoschool

Plus que du Hip Hop

Alors que se profilent la 8e édition de la Tinoschool Week, rétro-éclairage sur l’interaction de la ...

Esquisses du projet Aérolians

Aérolians en plein décollage

De nombreux projets prennent forme sur le parc d’affaires situé au sud de l’aéroport. Point d’étape ...

Chantier Paris Asia

Accompagner les entreprises et l’emploi

Du parc d’affaires d’Aérolians à la Boutique club emploi, la ville favorise la venue des entreprises...