Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 03 mai 2017

De nouveaux soins près de chez vous

L’ouverture d’un cabinet paramédical Cours de la République vient compléter le service assuré par le Pôle municipal de santé. Grâce à la volonté municipale, l’offre de soins se diversifie à Tremblay.

Le pôle municipal de santé

Le pôle municipal de santé connait une fréquentation croissante depuis son ouverture en 2006 © Mairie de Tremblay-en-France

Deux kinésithérapeutes, une infirmière et une sage-femme viennent de s’installer cours de la République, au rez-de-chaussée du nouvel immeuble multicolore. En attendant d’autres venues…

« L’ouverture de ce cabinet paramédical répond au renforcement de l’offre de soins voulu par la ville, explique Marie-Ange Dossou, adjointe au maire chargée de la santé. La municipalité a donc choisi de soutenir cette installation. »

Depuis 2014, l’amendement apporté à la loi Lamy par le député-maire François Asensi autorise la ville à aider un service médical à s’implanter dans un secteur classé quartier prioritaire. En l’occurrence, le Conseil municipal a attribué une subvention de 14 000 euros pour l’équipement de ce local de 150m2.

Améliorer l’accès à la santé

« L’aide à l’installation de praticiens ou de professionnels paramédicaux est un choix, revendique Marie-Ange Dossou. Cette aide vise à réduire les inégalités sociales et territoriales dans l’accès à la santé. »

La venue de praticiens variés comble en effet un manque. « Le territoire souffre d’un déficit en médecine de ville, note Olivier Middleton, médecin directeur au PMS. Aujourd’hui, tous les délais de consultation s’allongent. »

Un phénomène à l’oeuvre sur l’ensemble du territoire français. L’Observatoire national de la politique de la ville constate dans son rapport 2016 que dans « les quartiers dits Politique de la ville (...) l’offre en professionnels de santé est globalement en déficit, et ce sur la plupart des types d’offre.

Ce déficit est particulièrement sensible pour les médecins spécialistes (qui) sont 3,2 fois moins présents en quartier prioritaire. » Le phénomène touche globalement les généralistes, les dentistes, les infirmiers, les kinés et les sages-femmes.

Équipements de pointe

Le développement du PMS installé en 2006 au centre-ville pallie – en partie – les carences constatées sur le territoire. Et le succès de fréquentation de ce service public municipal montre, en creux, l’ampleur des besoins présents sur la ville.

Aux côtés des consultations de médecine générale, le PMS a développé des spécialités comme la gynécologie ou l’angiologie (médecine vasculaire). Le recrutement de deux jeunes dentistes a permis d’ouvrir des créneaux supplémentaires dans une spécialité stratégique pour les habitants, avec des équipements de pointe.

Un rétinographe devrait également entrer en fonction fin 2017 pour faciliter le suivi ophtalmologique des personnes souffrant de diabète, avec l’aide de l’Agence régionale de santé et l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris. Mais l’offre de soins reste en deçà des besoins.

« Tout l’enjeu est d’arriver à remplacer les spécialistes et les généralistes libéraux partant en retraite par de jeunes médecins », résume Olivier Middleton. « On compense avec les moyens juridiques et financiers à notre disposition », précise Marie-Ange Dossou qui rappelle la dimension globale de l’action municipale :

« La création du PMS, son développement, l’aide à l’installation médicale et paramédicale, comme la rénovation urbaine... Toutes ces initiatives ont permis de créer les conditions favorables à la venue d’un cabinet paramédical. » Car chaque installation de professionnels de santé a pour effet d’encourager la venue d’autres confrères.

Auteur : Emmanuel Andreani

Retour vers Actualités

Capture déclaration Irma

Ouragan Irma

Tremblay solidaire avec les Antilles françaises.

Perspective de la nouvelle gare du parc des expositions sur la ligne 17, conçue comme un lieu de vie et de services (esquisse du projet). @ Visuels : Société du Grand Paris - Dietmar Feichtinger Architectes

La ligne 17 sur les rails

Partie intégrante du Grand Paris Express, le tronçon nord du futur métro automatique passera par le ...

Des adultes handicapés du foyer les bruyères montent à cheval une fois par semaine au parc d'équitation du Château bleu.

Un parc bien en selle

Au Vieux-Pays, le parc d’équitation intercommunal du Château bleu est un équipement qu’on ne trouve ...

L'équipe fanion du TFHB pour la saison 2017/2018

Le TFHB veut redorer son blason !

De retour en Starligue après une année de purgatoire en Proligue, le TFHB s’est préparé assidûment p...

Cueillette à Compans

Un air de campagne

Tremblay a les atouts nécessaires pour développer un projet d’agriculture bio utile aux habitants, e...

Balade à remonter le temps

Le patrimoine connu ou moins connu de la ville se dévoile les 16 et 17 septembre.