Accueil / Actualité

envoyerimprimer
mis en ligne le 19 mars 2016

Comédie et documentaire à l'honneur

Du 30 mars 2016 au 10 avril 2016, le cinéma Jacques-Tati accueille le 16e festival du film italien Terra di Cinema. Hommage à Ettore Scola, cycle sur la comédie italienne, documentaires... Une trentaine de films pour la plupart inédits.

Quo vado ? De Gennaro Nunziante, la comédie qui cartonne actuellement en Italie.

Quo vado ? De Gennaro Nunziante, la comédie qui cartonne actuellement en Italie. © Mairie de Tremblay-en-France

C’est une comédie familiale à succès qui ouvrira le 16e festival du film italien Terra di Cinema : Quo vado ? Avec plus de 9 millions d’entrées en trois semaines, le film de Gennaro Nunziante a même dépassé Star Wars. « C’est un phénomène de société en Italie, entre Bienvenue chez les Cht’its et Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ?, sourit Luigi Magri, le directeur du ciné Tati. Le film joue sur les stéréotypes incarnés par un petit fonctionnaire italien. »

En plus du samedi 2 avril 2016 consacré à la comédie en présence du critique Laurent Aknin, une autre comédie viendra clôturer le festival, avec des questions de société plus contemporaines. Dans Noi e la giulia, trois quadras à la dérive cherchent à se reconvertir dans l’agro-tourisme, mais ils vont se confronter à la mafia locale...

Enfin, pour rendre hommage à Ettore Scola, plusieurs titres viendront illustrer le thème de la comédie, et de la satire sociale à l’italienne, cruelle et virulente. « Nous avons également des films moins légers, indique Luigi Magri. Avec des drames, comme A Bigger Splash qui sort en avril 2016 en France. Ou le film poétique Per amore vostro, avec Valeria Golini, d’où est tirée l’affiche du festival. Nous tentons de montrer des films très variés. »

Cabine de curiosités

« Le documentaire, c’est le nerf de la guerre, rappelle Luigi Magri. La production italienne connaît un important renouveau, avec des réalisateurs qui quittent la péninsule et obtiennent une reconnaissance internationale digne d’un Frederick Wiseman... En l’occurrence, Fuocoamare de Gianfranco Rosi vient d’obtenir l’Ours d’or à Berlin, mais nous ne pouvons le programmer faute de sous-titres en français. »

Autre exemple, The Other Side : Roberto Minervini suit un couple de junkie en Louisiane, au sein d’une communauté de white trash (Blancs pauvres) en perdition. Ou encore Lupino, le documentaire réalise une incursion dans les grands ensembles à la périphérie de Bastia. Bref, pas besoin de parler italien pour découvrir Terra di Cinema. Il suffit de papillonner dans un programme d’une qualité souvent insoupçonnée.

Comédies grinçantes

Chaque année, Terra di Cinema déniche des pépites. En compétition, le prix de la meilleure fiction est décerné par le public. Pour le documentaire, le jury est composé de professionnels et d’étudiants de la Fémis. Enfin, les courts-métrages sont jugés par des lycéens et un jury professionnel, avec l’ambition de mettre en valeur la jeune génération à travers un programme d’une heure trente le 7 avril 2016.

« Une particularité, explique Luigi Magri, car l’Italie produit énormément de courts métrages, en fiction comme en animation. » Hors compétition, de nombreux rendez-vous sont programmés. Le samedi 2 avril 2016, un temps dédié à la comédie italienne sera suivi d’un repas servi par Parfums d’Italie, et un programme est réservé aux magnifiques fables pour tout-petits de Leo Lionni.

À l’heure où nous écrivons, le festival continue de s’étoffer de nouveaux rendez-vous thématiques et de rencontres cinématographiques à retrouver dans son programme. L’intérêt de Terra di Cinema, c’est justement de découvrir des films et des auteurs prometteurs. Souvent inédits en France.

Accéder au programme complet

Auteur : Emmanuel Andréani

Retour vers Actualités

Maintenant ou jamais, spectacle de Circa Tsuica, sera donné sous le chapiteau du au 8 janvier 2017.

"On ne pourra plus faire sans nous !"

Le projet du Théâtre Louis Aragon est plus que jamais reconnu. Sa directrice, Emmanuelle Jouan, fait...

Spectacles Odéon

L'Odéon scène JRC remet le public debout

Ouverture de saison – samedi 17 septembre 2016 – de la petite salle qui monte avec ses concerts-évén...

Axelle Carroux

Axelle fait des éclats

Axelle Caroux entame la dernière année du cursus de bijouterie-joaillerie dispensé à l’école Boulle....

Echapée belle

Les pieds dans l'eau

Chaque été, la ville organise une dizaine d’excursions sur le littoral normand, joliment nommées les...

Le quartier d'Eminonü offre une vue sublime sur le vieux Istanbul

Dans l'ancienne Byzance

C’est en Turquie, dans une Istanbul vidée de ses touristes par les récents événements, que Jamel Bal...

Salle de claase

Tremblay reprend le chemin de l'école

La rentrée 2016 est marquée par plusieurs ouvertures de classes et un nouvel ajustement des temps d’...